Jeannette

Le secret de Atlante

Aujourd'hui je vous présente une BD qui a bercé le début de mon adolescence et que j'ai eu la joie de retrouver dans les bacs de la bibliothèque d'Amiens. 

Cette BD  c'est "LE SECRET ATLANTE" de Wasterlain.  

J'ai lu cette histoire pour la première fois au début des années 90 lorsqu'elle était pré-publiée sous la forme d'un feuilleton dans le magazine OKAPI (magazine jeunesse créé en 1971 et toujours vivant).

 

J'ai toujours eu du mal à me plonger dans une bande dessinée où le personnage principal de l'histoire était une héroïne. Cela est dû peut être à une surabondance  de testostérone dans mes parties génitales ?!? Malgré cette "triste anomalie", deux demoiselles ont quand même su me séduire et m'entraîner dans leurs aventures.

La première c'est l'incontournable Adèle Blanc-Sec de Tardi. La seconde c'est Jeannette Pointu, grand reporter et aventurière chevronnée. 

 

Quelques mots sur l'histoire

Dans cet Album, Jeannette sur l'ordre d'un mystérieux commanditaire, Mr Hycks, part explorer Isola Diabolum, une île perdue dans le Pacifique Sud qui abriterait des reliques de la civilisation Atlante. Elle y découvrira lors de son excursion des monstres préhistoriques et des statues semblables à celles de l'île de Pâques dotées de pouvoirs bien étranges.

C'est également dans cet album que le lecteur découvre pour la première fois le professeur Saiyès compagnon d'aventure de Jeannette. On y retrouve également Tob's l'ignoble chasseur de trésor.

Pour terminer, voici trois cases qui à la relecture de cet album m'ont sauté aux yeux.

cases jeannette

Mon inconscient les avait gardés en mémoire quelque part dans les méandres de mon cerveau.

Pour la première case, ce fût très certainement le bikini de Jeannette qui attira mon attention. J'avoue qu'au moment de la relecture cette case exerca chez moi, le même effet de fascination que lors de mon adolescence.

Pour la seconde, se fût il me semble, le gant éléctronique. Ce dernier me rappelait la Game boy.  Eh oui nous étions au début des années 90 et Nitendo faisait des ravages auprès des jeunes avec sa console portative.

Enfin, Pour la troisième case,  je pense que la cicatrice sur le visage de tob's et le "TUMB" du lance grenade ne furent pas étrangers  à sa sélection.